Les différentes pompes à chaleur (PAC)

Une Pompe à chaleur (PAC) : Comment ça fonctionne ?

La pompe à chaleur (également appelé PAC)  est un système qui permet de puiser les « calories » que l’on peut trouver dans l’air, dans l’eau ou encore dans le sol selon un mode de diffusion et d’extraction de l’énergie propre. Ces « calories d’énergie » sont ensuite transformées pour créer de la chaleur ou pour rafraîchir le logement. C’est une solution idéale si vous cherchez un chauffage performant tout en gardant la possibilité de faire des économies. Une pompe à chaleur peut répondre jusqu’à 60% des besoins d’un habitat en chauffage et climatisation.  En effet, la pompe à chaleur peut produire jusqu’à 5 fois plus d’énergie que celle utilisée pour son fonctionnement.

pac reversible

Pour mesur l’efficacité d’une pompe à chaleur, l’unité de mesure la plus répandu est celle du CoP : le coefficient de performance. Cet indicateur permet de mesurer le rapport entre la quantité d’énergie consommée et la quantité d’énergie créé pendant un laps de temps. Le CoP est mesuré en kilowatt-heure (kWh). Plus il est important, plus la consommation est faible pour créer un maximum d’énergie. Les pompes à chaleur avec le meilleur CoP son donc celles qui permettent de faire le plus d’économies.

Pour vous donner un exemple : le modèle Strateo De Dietrich a un coefficient de performance très intéressant de 5, ( un des plus important actuellement sur le marché). Avec ce score on peut en conclure que pour 1 kWh consommé, le Strateo va créer 5 kWh de chaleur.

Petite parenthèse sur l’unité kWh

1 kWh (kilowattheure) est égal à 100 Wh (Watt-heure). 1 Wh est l’énergie consommée par un appareil d’une puissance de 1 Watt (W) pendant une heure.

Les différents types de pompes de chaleur :

La Pompe à chaleur aérothermique ( air-air ) :

La pompe à chaleur aérothermique est utilisée pour puiser de l’énergie dans l’air à l’extérieur ou l’intérieur d’une habitation. Il est possible de réchauffer l’air  et de l’injecter directement dans la pièce à chauffer. C’est l’équipement le plus répandu mais aussi le plus accessible. Toutefois, la pompe à chaleur aérothermique ne permet pas de chauffer l’eau sanitaire (douche, robinet etc.). Son rendement sera affecté et diminué quand les températures seront plus basses pendant les saisons froides.

La Pompe à chaleur air-eau :

La pompe à chaleur air-eau possède un système différent de la pompe aérothermique. Elle récupère l’énergie présente dans l’air pour permettre de réchauffer l’eau du circuit de chauffage de l’habitation. Par cette action, l’eau sanitaire (douche, robinet etc.) peut être chauffée par la pompe air-eau. Elle reste cependant, recommandée dans les régions où les températures sont plutôt douces.

La Pompe à chaleur géothermique :

La pompe à chaleur géothermique va puiser de la chaleur dans le sol à de basse profondeur. Ce système permet de chauffer l’eau du circuit de chauffage et des sanitaires (douches, robinet etc.) Cette installation est plus complexe à mettre en œuvre. Elle exige de pouvoir déployer un vaste réseau de capteurs de chaleur sous la terre. Le système peut être déployé de manière horizontal ou vertical. Son installation est plus difficile à installer mais également plus coûteuse. Face à ça, une pompe à chaleur géothermique présente toutefois l’avantage d’offrir un meilleur rendement tout au long de l’année. A partir d’une certaine profondeur, la température dans le sol ne varie que très peu tout au long de l’année.

                                     

 La pompe à chaleur hydrothermique :

Cette pompe à chaleur est également appelé « pompe à chaleur eau-eau ».Elle reste moins répondu que les autres mais fonctionne avec le même principe que la pompe à chaleur géothermique. Cependant la pompe à chaleur hydrothermique va aller puiser sa chaleur dans des eaux souterraines au niveau de nappes phréatiques.

                                                                         

Quel type de pompe à chaleur choisir ?

Chaque type de pompe à chaleur possède ses avantages et ses inconvénients. Le choix du type de pompe de chaleur dépend avant tout de la situation de votre habitation. Si vous résidez dans une région au climat plutôt froid, une pompe à chaleur aérothermique ou air-eau ne pourra pas produire suffisamment de chaleur tout au long de l’année. Dans ces régions, il sera sans doute plus intéressant de se tourner vers l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ou encore de coupler une pompe à chaleur aérothermique ou air-eau avec une autre source de chaleur principale.

Il faut également prendre en compte la superficie de la zone d’habitation, du nombre de personne présente dans l’habitation mais également des besoins en chauffage (si vous préférez une maison bien chauffée ou plutôt fraîche).

Les avantages d’une pompe à chaleur :

  • Faible consommation d’énergie :

Les pompes à chaleur permettent de réaliser des économies qui se ressentent sur les factures de l’habitation. Cette technologie utilise une énergie complètement gratuite et illimité : l’air. Il est important de noter que les composants d’une pompe à chaleur sont peu énergivores.

  • Facilité et confort d’utilisation :

Les pompes à chaleur sont également convoité pour leur côté  « facile d’utilisation ». Elles ne créent aucune odeur qui peuvent être désagréable dans une maison comme les anciennes chaudières à bois ou au fioul. La chaleur créé par une pompe à chaleur se maintient dans une pièce durablement pour une température agréable durablement. De plus, pour encore plus de confort, une pompe à chaleur aérothermique (air/air) offre la possibilité de rafraîchir l’air intérieur grâce à l’inversion d’une vanne. Les pompes à chaleur air/eau intègrent également un mode rafraichissement.

 

  • Une installation facile

L’installation de technologie énergétique peut être couteux selon les appareils à mettre en marche. La pompe à chaleur a pour avantage d’être peu couteux mais également facile dans une habitation neuve ou en rénovation. Les pompes aérothermiques (air-air) mais également les pompes à chaleur air-eau peuvent être fixées au mur ou à travers les faux plafonds.

  • Un Impact environnemental minime

L’énergie utilisée par une pompe à chaleur peut être l’air, l’eau ou la chaleur terrestre qui sont des énergies d’origines naturelles. Elles sont gratuites, renouvelables et ne nécessitent pas une forte quantité d’énergie pour être utilisées. En comparaison, une chaudière à combustibles rejettent 4 fois plus de CO2 qu’une pompe à chaleur pour créer un kilowattheure.

  • Un appareil multitâche.

Une pompe à chaleur peut répondre à plusieurs besoins en une installation.

– Un système de chauffage pendant les saison froides

– Production d’eau chaude sanitaire

– Un système de climatisation pendant les saisons chaudes.

  • Les pompes à chaleur sont éligibles aux aides financières

Les pompes à chaleur sont des systèmes de chauffage  qui s’inscrivent dans le programme visant à réduire les énergies fossiles « Coup de Pouce Chauffage »  créé par l’État Français. Les ménages français peuvent recevoir une aide financière de la part de l’État, sous quelques conditions, pour l’installation d’une pompe à chaleur.

 

 

Les inconvénients d’une pompe à chaleur :

  • Le niveau sonore de l’unité extérieure

La pompe à chaleur est confortable pour son propriétaire, elle peut être à l’origine de conflit  avec le voisinage en raison du bruit produit lorsqu’elle est en fonctionnement. Certaines copropriétés peuvent interdire l’installation de pompe à chaleur. Avant de faire installer une pompe à chaleur vérifier que cet appareil est autorisé et que vous disposez d’un endroit ou la pompe à chaleur ne gênera personne.

  • Des performances qui varient en fonction de la température

Selon certains modèles, les pompes à chaleur peuvent perdre en efficacité à partir de températures très basses ( -10 ou -20 °C environ). Un système de chauffage principal est alors nécessaire en plus de la pompe à chaleur.

  • L’emplacement idéal pour l’unité extérieure

Si l’emplacement de l’unité extérieure ne doit pas déranger les voisins, il faut également remplir certaines conditions pour garantir une efficacité de fonctionnement.

L’unité doit se trouver au soleil mais également à l’abri du vent. Il est fortement conseiller de faire appel à un professionnel pour déterminer cet emplacement.

  • Le coût

Les pompes à chaleur aérothermiques (air-air) sont accessibles, à partir de 1500€. Cependant les pompes à chaleur air-eau peuvent représenter un plus gros investissement avec un prix en moyenne entre 12 000€ et 15 000€. Malgré les aides de l’État, cela reste un investissement qui doit être anticipé.