Les hydroliennes

 

Qu’est-ce que les hydroliennes ?

Autre ressource d’énergie renouvelable issue de la mer, l’hydraulien : l’électricité est produite grâce aux courants marins. C’est une source d’énergie inépuisable et gratuite. Ces derniers font tourner les palmes d’une turbine sous l’eau qui produit de l’électricité sur même principe qu’une éolienne à terre. Contrairement au vent, les courants marins, liés aux marées sont prévisibles et son particulièrement forts sur certains sites.

Comment ça fonctionne ?

Depuis une barge, l’hydrolienne fixée sur une structure métallique est immergée des 35 mètres de profondeur.

L’hydrolienne est composée d’une partie fixe : le stator et d’une partie mobile : le rotor, sur lequel sont fixées des pales. Sous l’effet de la force de l’eau les pales se mettent en mouvement, ce qui entraine la rotation du rotor. Les interactions entre les électro-aimants du rotor et des bobines du fil de cuivre du stator produit alors un courant électrique. Le courant ainsi produit est converti en courant continu par un convertisseur pour être acheminés par un câble sous-marins jusqu’à la terre afin d’alimenter près de 15000 habitants. La puissance totale sera de l’ordre de 5,6 MW pour une durée d’exploitation de 20 ans.

A nouveau transformé en courant alternatif, il est ensuite élevé a 20 000 volt pour être délivré au réseau de distribution d’électricité. Régulièrement des opérations de maintenance sont effectués pour s’assurer du bon fonctionnement de l’installation. L’électricité d’origine hydrolienne n’émet pas de gaz à effet de serre, fiable et prévisible elle peut être utilisé en continue pour répondre au besoin en électricité quel que soit le jour de l’année.

Schéma de l'énergie hydrolienne
Schéma de l'énergie hydrolienne

Bon à savoir

En France, 2 zones sont intéressantes :

  • Celle du Raz Blanchard, à l’ouest de la pointe du Cotentin
  • Et celle du passage du Fromveur près de l’île d’Ouessant

Ces zones ont les courants les plus puissants de l’Hexagone. Au Raz Blanchard la vitesse des courants peut atteindre 19 kilomètres heure.

Parlons avantages et inconvénients

 

Du côté des avantages… :

  • Étant basée sur l’utilisation du courant des marées, l’énergie hydrolienne est une énergie foncièrement prédictible à court, moyen ou long terme. Puisqu’il s’agit, ici, de faire un calcul astrologique puis des calculs des résonances des effets de marées à un point donné du globe en tenant compte simplement des perturbations que peut connaître le flux soit par des turbulences soit par la vélocité que vont venir rajouter les vagues, puisqu’on sait que les vagues ont une incidence même au fond de l’eau.
  • La discrétion visuelle avec une technologies de l’hydrolienne immergée cela réduit la nuisance physique pour les occupants du littoral mais aussi pour les navigateurs car ces technologies se trouvent à des profondeurs d’immersion qui vont laisser une colonne d’eau suffisante pour que des navires ,même le Fortuna puissent passer et transiter sur la zone.
  • Comme toute technologie en développement, à partir du moment où l’impact sur l’environnement est maîtrisé, on peut estimer que l’impact de la présence de ces machines sera minimum. C’est à dire dans la logique de : éviter ,réduire et compenser ,qui est le credo des ingénieurs qui développent ce genre de systèmes dans le cadre environnemental. Ce qui va permettre de minimiser, voire même de compenser peut être en créant des foyers sous l’eau on pourra appuyer d’autres activités pour développer la vie Marine.

 

De l’autre, les inconvénients :

  • Des inconvénients écologiques : et oui si les hydroliennes offrent une discrétion visuelle pour les uns, c’est tout le contraire pour les autres qui sont la faune et la flore. En effet, les hydroliennes viennent modifier leurs environnement ! En tournant, les pâles des hydroliennes créent de petites zones de turbulences, qui empêchent une sédimentation normale aux abords de la machine. A long terme, on pourrait aboutir une « zone morte » autour de l’hydrolienne, sans végétaux ni animaux.
  • Secundo, on peut parler d’inconvénients techniques. Le prix pour ce genre d’installation est astronomique et surtout celui de son entretien. En effet le coût moyen d’une hydrolienne serait d’environ 3,8 millions d’euros pour chaque mégawatt installé ! D’autres part pour éviter que la salinité du milieu, les algues ou le sable participent à la détérioration du matériel, de la peinture « antisalissure » est appliquée pour les protéger et ce qui vient également empêcher les organismes marins de se fixer sur les pièces de l’hydrolienne.