Éolien en mer (offshore)

Histoire

Les premières éoliennes en mer étaient simplement des éoliennes terrestres disposées en mer. Cependant elles se sont développées afin de s’adapter à l’environnement marin et ses contraintes (vent puissant).

Le premier parc éolien offshore a vu le jour en 1991 au large du Danemark. Ce premier parc éolien  construit en mer est composé de 11 turbines d’environ 450 kW. Au début des années 2000, toujours au Danemark, au large de Copenhague, Middelgrunden, est construit. Ce parc offshore devient le premier parc éolien à grande échelle au Monde, il compte une vingtaine de turbine pour une capacité de plus de 40 Mw. Ce géant des mer fournit tout de même près de 4% de l’électricité Danoise ! 

Malgré le fait que la France possède le deuxième espace maritime mondial, elle ne dispose à ce jour que d’ UNE seule éolienne en mer au large de Saint-Nazaire. Elle a été installée courant 2018 et fait partie d’un projet de parc éolien, toujours en cours et qui devait être finalisé au cours de l’année 2022.

Cependant, plusieurs autre projets de parc éoliens flottants et posés  sont en cours : 

  • 3 projets : Fécamp, Saint-Brieuc et St-Nazaire sont en phase de construction et devraient être fonctionnels d’ici 2023
  • 4 ont obtenu l’autorisation : il s’agit des projets de l’Iles d’heu et Noirmoutier, de Curseulles-Sur-Mer, du Tréport et de Provence Grand Large
  • 1 est en phase de consultation publique à la CNDP (Commission Nationale de Débat Public) : le projet éolien posé de Dunkerque
  • Enfin, 2 autres projets sont en attente de leur autorisations : ils devraient être implantés en Méditerranée au large de Gruissan et de Leucate
eolien en mer

Quel est le fonctionnement ?

L’éolien en mer fonctionne de la même manière que l’éolien terrestre cependant il faut savoir que les éoliennes en mer peuvent produire deux fois plus d’énergie que les éoliennes terrestres.
Ce résultat est notamment dû à la puissance des vents marins ainsi qu’à leur mât plus élevé.
En effet, les vents marins sont plus réguliers et fréquent qu’à terre.

Actuellement, l’éolien en mer dispose de 2 technologies : éolien en mer posé & éolien en mer flottant.
Il y a une différence entre ces deux dispositifs :

L’éolienne posée est ancrée dans le fond marin.
L’éolienne flottante, comme le nom l’indique, flotte et est reliée par des lignes d’ancrage situées dans le fond marin afin de maintenir la structure.
Pour une question de rendement, la première technologie sera utilisé principalement en eau peu profonde. (5 à 40 mètres de profondeur)
Alors que l’éolienne flottante sera installée de sorte à s’éloigner des côtes afin d’avoir une meilleure productivité, de plus l’éolienne flottante a pour atout sa simplicité d’installation.

Quel est le coût ?

Si l’on devait comparer les coûts d’installation des éoliennes en mer avec ceux des éoliennes terrestres, les éoliennes en mer seront nettement plus coûteux.

Néanmoins leur productivité, comme expliqué précédemment, est supérieur grâce aux vents marins plus fort et régulier.

D’une manière générale, l’investissement dans un parc éolien offshore est plutôt onéreux il avoisinerait les 2,5 millions d’euros par Mega W, pour une installation « classique » en eau peu profonde. Les prix peuvent vite s’envoler suivant la taille du projet et son lieu d’implantation.