Qu’est-ce que les énergies marines renouvelables ?

Face à la raréfaction des ressources naturelles le challenge est de trouver des alternatives durables pour répondre aux besoins en énergie tout en préservant l’environnement.

Aujourd’hui pour absorber le CO2 nous avons deux poumons : le vert (la photosynthèse) et le bleu (les mers et océans). Nous avons la chance d’avoir une Terre recouverte par 70% d’océans. Bien sûr, ce potentiel théorique n’est pas exploitable en totalité en raison de différents facteurs environnementaux, économiques, techniques ou liés à des conflits d’usages (navigation, pêche, tourisme…). Toutes ces activités humaines comme la pêche ou la pollution menacent les océans. Seulement l’océan regorge d’opportunité. Et ça les nouvelles technologies l’ont bien comprises dans les EMR (énergies marines renouvelables) pour contribuer à résoudre l’équation climatique d’ici la moitié du siècle.

Quel est l’objectif de ces EMR ?

  • Réduction des gaz à effet de serre et épuisement des réserves d’énergie fossile d’où le développement des énergies renouvelables
  • Secteur peu exploité au potentiel immense : les énergies des océans

EMR, qui sont-elles ?

Il existe 5 technologies majeures d’EMR

  • l’éolien en mer ou énergie off-shore qui  utilises l’énergie du vent
  • l’énergie hydrolienne exploitant la force des courants
  • l’énergie houlomotrice captant l’énergie de la houle
  • l’énergie marémotrice fonctionnant grâce au rythme des marées
  • l’énergie thermique des mers exploitant la différence de température entre les eaux de surface et en profondeur.

En bref, que signifie ces différentes énergies marines ?

  • L’énergie des marées : à la manière des barrages hydroélectriques classiques, les centrales dites « marémotrices », construites sur les estuaires des fleuves, sont capables de retenir deux fois par jour d’immenses quantités d’eau. Une fois relâchées, elles génèrent de l’électricité.
  • L’énergie des vagues : la force des vagues peut actionner des systèmes mécaniques capables de produire de l’électricité.
  • L’énergie des courants marins : elle est, sous la surface des eaux, comparable à celle du vent au-dessus.
  • L’énergie marine thermique : la mer est une énorme réserve de chaleur. La différence de température entre eaux de surface et eaux profondes dans les régions intertropicales peut être utilisée pour produire de la vapeur et, à partir de celle-ci, de l’électricité.
  • L’énergie osmotique: cette technique, la plus surprenante, exploite, à travers une membrane, le mouvement de l’eau entre une réserve salée et une réserve douce.
  • La force du vent qui est important en mer

Vous retrouvez plus en détails le fonctionnement et l’histoire de ces énergies marines renouvelables, et surtout à quoi servent-elles dans nos articles.

Chiffres clefs

millions de km2: c’est la surface de l’espace maritime français, n° 2 mondial

emplois seront créés grâce aux 6 premiers parcs éoliens posés à l’horizon 2020

en cours de déploiement, répartis sur 6 parcs éoliens dans les eaux territoriales françaises

Répartitions des sites énergies marines renouvelables en France