Qu'est-ce que l'énergie marémotrice

Qu’est-ce que l’Énergie marémotrice ?

Comme son nom l’indique, l’énergie marémotrice fonctionne grâce au rythme des marées. Le principe des marées est causé par les forces de gravitation que la Lune et le Soleil exercent sur la Terre. Le mouvement de la Lune qui gravite autour de la Terre attire les eaux des océans et des mers, ce qui crée les marées.

Pour comprendre comment marche l’énergie marémotrice il est important de comprendre le fonctionnement des marées. Ce phénomène est donc naturel et régulier, les marées sont donc faciles à calculer des mois, des années et des décennies à l’avance.

Le principe de l’énergie marémotrice provient de l’énergie cinétique généré par la force des marées. Plus précisément c’est le marnage de l’eau qui permet de créer cette énergie. C’est ce qui représente la différence de hauteur entre le niveau de l’eau à marée haute et celui à marée basse.

En clair…

Lors de cette montée ou descente de l’eau, une force de courants marins est générée qui se transforme en énergie appelée marémotrice. Cette énergie existe sous deux formes, exploitées différemment :

  • L’énergie potentielle, ici les turbines exploitent la force du déplacement de l’eau (à marée basse et à marée haute).
  • L’énergie cinétique, où le courant marin est capté par les turbines.

Mais comment ça fonctionne ?

Avant tout, ça vient d’où ?

On commence avec un peu d’histoire ! La première exploitation de l’énergie marémotrice commence à l’ère romaine ou ils utilisaient des moulins à marée. De nos jours, les moulins à marées ont été remplacés par les usines marémotrices, qui permettent de produire de l’électricité grâce à de nombreuses turbines.

Du coup, aujourd’hui, ça marche comment ?

En ce sens, pour fonctionner, une usine marémotrice doit être installée à l’abri des vagues de l’océan, mais assez près pour que l’amplitude des marées (le marnage) reste importante.

L’usine se compose tout d’abord d’un barrage, avec un bassin de retenue et des vannes qui permettent de remplir le bassin. Ce barrage est constitué d’une digue creuse, où sont placées les turbines, appelées des groupes bulbes. Ces bulbes sont réversibles, afin de pouvoir capter à la fois l’énergie de la marée montante et celle du courant descendant. Ainsi, que l’eau monte ou qu’elle descende, la force de la marée est exploitée par les turbines réversibles, pour un rendement optimal. Ces turbines utilisent la technique du pompage-turbinage pour fonctionner.
L’énergie hydraulique généré grâce au mouvement de l’eau actionne les turbines. Elles vont ensuite entraîner l’alternateur qui va générer le courant électrique. Cette électricité est ensuite acheminée via les lignes à haute tension pour être injectée dans le réseau d’électricité. Ce principe rejoint celui des hydroliennes cependant cette énergie renouvelable se situe loin derrière l’énergie hydraulique, qui occupe la première place au rang des énergies renouvelables.

L’usine de Rance en France

Il en existe un peu partout dans le monde mais l’usine marémotrice de la Rance est la première à avoir été construite. C’est la seule en France. Elle possède 24 groupes bulbes qui génèrent 240 MW de puissance.

Mise en service en 1966, l’usine marémotrice de la Rance est restée longtemps la plus puissante au monde, avec sa capacité de 240 MW. Sa production annuelle d’électricité est estimée à 500 GWh. Ce chiffre permet de couvrir environ 2,5 % des besoins de la région. Même s’il est faible, ce chiffre permet à la Bretagne de réduire son importation d’électricité, et notamment celle produite par l’énergie nucléaire.

Bon à savoir

Le barrage de la Rance a été aménagé en un pont routier. Il permet désormais de relier Dinard et Saint-Malo de façon directe. Ce qui permet d’utiliser le barrage d’une autre façon.

L'énergie marémotrice

Une usine marémotrice produit quoi par an ?

Production d'électricité par année (GWh)

Parlons des avantages et des inconvénients…

Côté avantages :

  • Une disponibilité de l’eau de marée, on peut installer des centrales marémotrices aussi bien sur les littoraux que sur des lagons artificiels.
  • C’est une énergie renouvelables : l’eau ne fait que passer d’un côté à l’autre du barrage sans subir de conséquences.
  • Ne produit pas d’émissions de gaz à effet de serre. En effet c’est une énergie non polluante qui est un critère non négociable.

Côté inconvénients

  • Les investissements sont énormes.
  • La construction d’une centrale marémotrice provoque des changements et modifications sur l’écosystème local.
  • Impact sur la migration des poissons
  • Envasement à long terme