Perspectives 2050

Selon l’association négaWatt, qui regroupe une vingtaine d’experts indépendants du secteur de l’énergie, la France pourrait bel et bien produire 100% d’énergie renouvelable en 2050 et ne plus faire appel aux énergies fossiles et nucléaire. Ils proposent ainsi un scénario (2017-2050) évoquant l’ensemble des étapes à suivre pour atteindre cet objectif.

Comprendre le scénario en 3min

Scénario 100% d’énergie renouvelable

Premièrement l’association met l’accent sur deux notions primordiales, bases de son scénario :

  • La sobriété énergétique: lutter contre le gaspillage d’énergie en évitant de consommer inutilement, et changer pour des modes de vie plus économes.
  • L’efficacité énergétique: consommer moins d’énergie tout en conservant un niveau de performance égal, aussi réduit à l’expression « faire mieux avec moins ». Cela se traduit par exemple par l’amélioration des performances des logements, transports ou équipements.

Ces deux derniers critères permettent ensemble de réduire de moitié la consommation totale d’énergie en 2050.

Restant sur le principe que la consommation d’énergie totale est réduite de moitié, comment s’affranchir des énergies fossiles et nucléaire ? Par le développement des énergies vertes.

Dans ce scénario, certaines filières se verraient fortement développer (éolien et biomasse solide) quand d’autres auraient un rythme de croissance de moindre mesure (l’hydraulique et le solaire thermique par exemple).

Récapitulatif de la démarche négaWatt :

Devenir un pays neutre en carbone

Ce scénario est-il réalisable ? Le président du Syndicat des énergies renouvelables (SER) s’est exprimé à ce sujet et pense que :

« Les objectifs fixés aux différentes filières sont tout à fait atteignables »

Jean-Louis Bal

Président, Syndicat des énergies renouvelables (SER)

Puis ajoute que « le défi le plus difficile à surmonter est la réduction de la consommation, qui suppose des réorganisations industrielles et des évolutions sociétales drastiques ».

Selon négaWatt, leur scénario aurait plusieurs répercussions positives :

  • Neutralité carbone: la France n’émettrait plus de gaz à effet de serre. Cela dû à une nouvelle gestion des forêts et des terres agricoles favorisant leur rôle de puits de carbone naturel. Durant toute leur vie ils captent le CO2 dans l’air réduisant ainsi le réchauffement climatique.
  • Avantages socio-économiques: en 2050 les économies liées à ce scénario atteindraient plus de 320 millions d’euros, tout en prenant en compte l’ensemble des dépenses quant à la métamorphose des secteurs de l’énergie, du bâtiment et des transports. Sont prises également en compte les économies quant à la consommation et aux importations d’énergie puisque toute la production est désormais locale, en France. Le nombre d’emplois directs sera en très forte hausse puisque les emplois perdus dans certains secteurs seront nettement compensés par la création d’emplois dus aux filières en développement (énergies renouvelables, bâtiments durables, etc.).

Un autre scénario tout aussi encourageant

L’Agence DE l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) a également fournit une étude selon laquelle la France pourrait produire 100% d’électricité renouvelable d’ici à 2050.

C’est pourquoi il est aujourd’hui possible d’envisager de tels scénarios et sortir complètement du nucléaire et des énergies fossiles.

Visiter le site internet de l’association négaWatt ainsi que celui de l’ADEME pour en savoir plus.