Croire dans les énergies renouvelables

La France est LE pays du nucléaire puisque plus de 70% de notre production d’électricité provient du nucléaire. Certes, cela permet d’obtenir une certaine indépendance vis-à-vis de nos pays voisins ainsi qu’une électricité à bas prix, mais le nucléaire soulève néanmoins de nombreuses questions :

Cette énergie est-elle propre ?
Est-elle inoffensive pour la planète et ses habitants ?
L’énergie d’hier doit-elle rester l’énergie de demain ?
Qu’en est-il des énergies renouvelables ?

La population française ne cesse de grandir (près de 67 millions d’habitants fin 2016 – source INSEE) et requiert de plus en plus d’énergie. La France est le 7ème consommateur d’énergie au monde : elle consomme environ 2,5% de l’énergie mondiale pour moins de 1% de la population mondiale.

La population grandissante, une demande en progression, les ressources fossiles (pétrole, charbon, gaz) s’amenuisent. Dès les années 1950, la France décide de favoriser la filière nucléaire et prône en faveur d’une (quasi) indépendance énergétique vis-à-vis des énergies fossiles.

Conséquences des énergies fossiles sur la planète

Sans effet de serre, la température de la Terre serait de -18°C. Ce phénomène naturel permet à la planète de bénéficier d’une température d’environ 15°C.

Ces énergies fossiles sont par ailleurs fortement émettrices en gaz à effet de serre (GES). Ces gaz, naturellement présents dans l’atmosphère sont utiles voire primordiaux à la vie sur Terre (tel le montre le schéma ci-contre). Cependant, à forte concentration, ces gaz amplifient l’effet de serre augmentant la température de la planète et provoquant ce qu’on appelle le réchauffement climatique.

Il est scientifiquement prouvé que l’activité humaine joue un rôle majeur quant au réchauffement climatique. Sur le plan mondial, les émissions mondiales de GES (couvertes par le protocole de Kyoto) générées par les activités humaines ont augmenté de 80% entre 1970 et 2010.

Suite à la conférence sur le climat de Paris (COP21 – Conférence des Partis) et son accord historique visant notamment à limiter le réchauffement climatique sous les 2°C d’ici 2100 par rapport à 1850.

Les bénéfices des énergies renouvelables

L’Union Européenne, et donc la France, s’est engagée en 2008 dans un vaste programme environnemental appelé le « Paquet climat-énergie » (les 3 x 20) se fixant trois objectifs d’ici 2020 :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20 % (par rapport aux niveaux de 1990)
  • Porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie de l’Union Européene (elle a atteint 16% en 2014)
  • Améliorer l’efficacité énergétique de 20%.

La France quant à elle s’est notamment engagée d’atteindre 23% d’énergie renouvelable dans sa consommation d’énergie en 2020 et de réduire par 4 ses émissions de GES d’ici 2050 (comparé au niveau de 1990). Cette part atteint 14,9% en 2015, légèrement en deçà des 17 % attendus pour atteindre l’objectif des 23%.

Le potentiel des énergies renouvelables

Comme cité précédemment, l’électricité française est produite à plus de 70% part du nucléaire. Cependant, malgré les faibles émissions de gaz à effet de serre que cette énergie émet, elle reste très dangereuse notamment :

  • Par ses déchets radioactifs. Ceux-ci sont stockés dans des centres de stockage en surface ; des études sont en cours pour un stockage sous terre, à faible ou grande profondeur.
  • Par le risque de catastrophe liée aux évènements climatiques, à la vétusté des centrales nucléaires, aux erreurs humaines.
  • Des catastrophes se sont produites dans le passé : Tchernobyl, Fukushima

Un changement radical du nucléaire vers les énergies renouvelables est actuellement impossible si les consommateurs souhaitent conserver un prix de l’électricité raisonnable et si la France souhaite avoir une électricité disponible à tout moment (intermittence de certaines énergies renouvelables). Ce changement doit se réaliser par étape notamment : réduction de la production du nucléaire et dans le même temps développement des énergies renouvelables.

Source d’énergie inépuisable, les énergies renouvelables émettent peu de gaz à effet de serre et participent à la lutte contre le réchauffement climatique et améliore la qualité de vie de chacun. A cela s’ajoutent tous les bienfaits générés : sociaux et économiques. En effet, les énergies renouvelables favorisent le développement des régions et départements puisque les ressources sont exploitées localement, créant ainsi de nombreux emplois. La France comptait 80 000 emplois directs en 2015 dans le secteur des énergies renouvelables.

Voir aussi